Rencontres fortuites...

"Rencontres fortuites au sein d’un scanner"
10 Étapes de coupures de presse

ALEXIA ATMOUNI
Née en 1987
vit et travaille à La Rochelle

Rencontres fortuites au sein d’un scanner
Alexia ATMOUNI a constitué les «Rencontres fortuites au sein d’un scanner» comme une étape de travail des «Coupures de Presse», un projet de grands collages muraux réalisés à partir de personnages découpés dans la presse papier de tous types. Elles apparaissent en 2009, en arrière plan d’une pratique routinière du découpage. Il s’agit d’une succession de rencontres improbables entre des peoples, des politiques, des anonymes, des sportifs·ves, des artistes... arraché·e·s à leurs contexte et réuni·e·s plus ou moins aléatoirement sous la lumière criarde d’un scanner. Se constituent alors des histoires «one shot», qui ne tiennent que dans une vignette.
C’est une fenêtre ouverte, une récréation, un éclat de rire enfantin. Les récits qui en naissent, bien souvent, ne dépassent pas le degré zéro de la blague, le simple commentaire societal, l’impertinence d’un reste d’adolescence, la fugacité d’une image poétique, mais toutes ont pour effet de tester le potentiel narratif et esthétique de chaque personnage mis en scène avant qu’il ne soit inséré plus tard dans un collage in situ.

Artiste plasticienne, Alexia ATMOUNI a étudié au sein des Écoles Supérieures d’Art de Tours et de Dijon. Ses pratiques et sujets de préoccupation sont assez variés mais on y retrouve régulièrement une approche du dessin sous diverses formes et une interrogation constante des images et de leur fabrication. En 2018, elle intègre le collectif d’artistes rochelais de l’Atelier Bletterie.