Notes

SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE
DOCUMENTAIRE
10 FORMATS 40X60CM

GUILLAUME HILLAIRET
NÉ À Périgueux (24), 1971 
VIT ET TRAVAILLE À BÈGLES (33)

Photographies ©Guillaume Hillairet et ©ADAGP - FLC Fondation Le Corbusier

Photographies de l'installation "Notes"
"Notes" est une installation éphémère réalisée en 2014 à la cité Frugès - Le Corbusier de Pessac (33) dans le cadre de l'Été métropolitain avec l'artothèque Les arts au mur. La série de photographies, documentant l'installation de 2014, ensuite proposée en 2015 par l'artiste à Mutuum rend compte des possibles entre le language et l'architecture. On y voit les stèles en acier présentées sous la forme d’un questionnement avec pour chacune, deux mots inscrits en creux. L’évidement des mots au laser est le même que celui utilisé sur certaines signalétiques des éléments de chantiers, à la différence près que Guillaume Hillairet y introduit certains décalages poétiques. Le caractère typographique choisi, avec des accents, fait sens et confère un aspect littéraire comme mis en contraste avec l’acier. 

Un contexte, la cité ouvrière
La construction de cette cité entre 1924 et 1926 résulte de la rencontre entre Henry Frugès, industriel sucrier et Le Corbusier qui avait déjà étudié les questions urbanistiques, l’habitat collectif et les maisons standardisées. Frugès souhaite alors loger ses ouvriers sur « une vaste prairie entourée de bois de pins, en y édifiant une cité-jardin ». Ces quartiers modernes sont donc nés de leurs échanges, avec des principes fonctionnels, des formes géométriques simples. 130 maisons étaient programmées, 50 pavillons seulement en 1926 ont été réalisés. Les habitations sont réparties en 6 modèles différents : « zigzag », « quinconce », « jumelle », « gratte-ciel », « arcade » et « isolée ».

Médiation
Cette série de photographies documentaires invite à la création d'autres Notes sur d'autres lieux avec l'artiste. Guillaume Hillairet rend possible aux publics scolaires, collectivités, associations... d'élaborer un travail artistique sur l’appropriation d’un espace architecturé en extérieur. Ces ateliers doivent être ciblés sur des espaces singulier, comprenant un ensemble urbain, sur lequel il est possible de faire des interventions éphémères. Le principe est de trouver une adéquation entre les interventions plastiques et l’environnement bâti pour une lecture de l'espace afin de venir y déposer des Notes, lesquelles pourront prendre des formes différentes selon les contextes. Affichage, Projection vidéo, Tag etc…

LISTE DES ŒUVRES 
DOCUMENT
ARTICLE