STABULA

SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE
10 FORMATS VARIABLES

FRÉDÉRIC ATLAN
NÉ À PARIS, 1962 
VIT ET TRAVAILLE À St Loup de Naud (77)

Frédéric Atlan est plasticien, il utilise la peinture et la photographie. Dans cette série photographique empirique, il pose son regard au gré de ses cheminements sur  les haies esseulées qui demeurent comme posées sur les immenses terres cultivées des Charentes. Les haies sont de petits refuges pour les rongeurs et où les grives viennent y chercher des baies, les moineaux y construire leurs nids. En latin populaire, "stabula" signifie "étable". On parle aussi de "stabulation libre" : c'est l'espace où les animaux circulent librement. Ici, Frédéric Atlan questionne notre lecture d'un paysage artefact avec une facture esthétique et poétique sous de vastes ciels. On perçoit une sensibilité picturale à travers la présence des nuages et dans la texture des buissons, des feuillages qui pourrait nous rapprocher d'un peintre tel que Arnold Böcklin (Landscape 1858). Ce travail photographique ouvre librement la perspective vers un imaginaire : le bocage comme un art topiaire qui représenterait des chimères en proie aux vents ou encore des animaux préhistoriques en fuite. 

La série présentée dans la collection Mutuum rassemble dix œuvres sur une cinquantaine environ. Un catalogue monographique numérique en préparation permettra de découvrir le projet "Stabula" dans son ensemble.